Technique de Jones

La Technique de Jones (Technique strain-counterstrain) est une thérapie manuelle, ce qui signifie que le practicien utilise uniquement ses mains pour traiter les douleurs musculaires et articulaires.

Le relâchement musculaire qu'elle procure engendre une libération des articulations bloquées et une atténuation de la douleur.

Comme toute autre technique ostéopatique, elle agit aussi bien au niveau structurel que cranien et viscéral.

Origine du Strain-Counterstrain:

En 1955, le Dr. Lawrence Jones ostéopathe D.O. a découvert que le positionnement du patient dans sa position de confort pouvait corriger des désordres vertébraux complexes.

Cette découverte accidentelle a eu lieu alors qu'il tentait d'aider un patient atteint de lombalgie sévère à trouver une position confortable pour dormir. Après une brève période d'expérimentation, une position dans laquelle le patient ne ressentait plus de douleur fût trouvée. Après 20 minutes dans cette position, le patient pu se redresser parfaitement pour la première fois depuis plus de 6 mois, et peu de temps après il fût complètement guéri.

Pourquoi les techniques Strain-Counterstrain fonctionnent: 

Dans le cadre par exemple d'une douleur situé dans le dos. L'ostéopathe recherche des points sensibles localisés, entre autres au niveau de l'abdomen.

Une fois ce point découvert, le praticien place le patient dans une position ou il devient insensible (voir ci contre). Ceci correspond également à la position de confort du patient, position dans laquelle aucune douleur n'est ressentie. Après avoir maintenu pendant 90 secondes cette position, un retour lent et progressif permettra le relâchement du point et du spasme musculaire à l'origine de la douleur du patient.

Aujourd'hui, il est connu que les techniques de Counterstrain entraînent une décompression des récepteurs à l'étirement et à la douleur situés dans les tissus de connection appelés Fascias. Une fois relâchés, ces récepteurs deviennent silencieux ce qui provoque l'extinction de la douleur, le relachement des tissus et permet aux métabolites piégées dans les tissus de s'évacuer.Grâce aux techniques de Counterstrain l'ostéopathe peut directement relacher le spasme neuromusculaire et ainsi déverrouiller les articulations bloquées. Aucune  manipulation aggressive ou "Thrust" n'est nécessaire.

 

Le réflexe dysfonctionnel provoque la contraction constante du muscle. Des déchets neuroactifs sont rapidements produits dans le muscle ce qui perpétue le spasme musculaire et crée l'apparition d'un "tender point".

Les douleurs myofasciales ou "problèmes des tissus mous" sont responsables d'un large pourcentage de syndrome de douleur chronique. Cela peut se produire dans toutes les zones du corps et se présentent comme des tensions persistantes, douleurs, vertiges ou sensations de tiraillement.

Les douleurs myofasciales ne peuvent pas être détectées par les IRM, radio ou scanner.

 

 

                     osteopathe le chesnay 3

 

 

                                 osteopathe le chesnay 2

Quels sont les avantages du Strain counterstrain:

 

 

                              ​Technique de Jones + ostéopathie

L'un des principaux avantages du Strain-Counterstrain est qu'il s'agit d'une technique de thérapie manuelle "indirecte" .

Cela signifie que l'ostéopathe place le patient dans sa position de confort au lieu de l'étirer vers la douleur et les restrictions de mouvement.

De plus les techniques de Counterstrain sont capables de réduire les réflexes abérant d'étirement ce qui permet un résultat beaucoup plus durable dans le temps. Avec cette technique, le corps se corrige lui même plutôt que d'être forcé vers la correction.

Les techniques de Counterstrain ciblent directement les muscles du corps humain et ont beaucoup d'applications cliniques. Spasmes musculaires post opératoire, lombalgies, cervicalgies, tennis elbow, entorses sont quelques exemples de pathologies qui répondent très bien au traitement par Counterstrain. Cette Méthode est sans risque et peut être utilisé chez tous les patients: Femme enceinte, nouveau né, personne agée.

 

  • Laporte, Lloyd DPC. Nature and significance of the reflex connections established of the large afferent fibers of muscle origin. American J of Phys, 1952, 169,609-621.
  • Van Buskirk RL: Nociceptive reflexes and the somatic dysfunction: A model. J Am Osteopath Assoc 90:792-809, 1990​